Escape Game à Toulouse en extérieur

anglais
rue médiéval avec des énigmes dissimulées
chaîne reality quest toulouse escape game en extérieur fullscreen
reality quest toulouse escape game en extérieur
acheter l'application android acheter l'application ios
Durée
: de 1 à 2 h - 20 min de marche
Horaire
: 24h/24 - 7j/7
Départ
: Métro Esquirol (ligne A)

L'Escape Game 2.0

Visitez la vieille ville et découvrez des lieux insolites. Avec votre smartphone, parcourez les rues d'Toulouse et résolvez les énigmes dissimulées parmi les monuments historiques.

cathédrale d'orléans en 360
Histoire du jeu d'évasion
Jouez à plusieurs et découvrez la ville de manière ludique
énigmes d'escape game
Complétez des puzzles et cassez des codes
Histoire du jeu d'évasion
Influencez par vos choix le déroulement de l'histoire
Personnages d'escape game
Rencontrez des personnages célèbres en réalité augmentée
Histoire du jeu d'évasion Histoire du jeu d'évasion
Prêt pour l'aventure ?
Allez au RDV.
Je suis prêt !
C'est parti !

Les Chevaliers de la Croix d'Or

Votre amie Louise, architecte et responsable de la restauration de l'hôtel Assézat, a découvert un vieux Cryptex avec d'étranges gravures.

Elle a besoin de votre expertise en interprétation des symboles pour découvrir le secret qu'il renferme.

Lors de votre aventure, vous allez découvrir l'histoire de la cité de Toulouse et explorer la vieille ville, où des énigmes ont été dissimulées par une confrérie occulte : «Les Chevaliers de la Croix d'Or»

Cryptex de jeu d'évasion
nouveau paragraphe

Escape Game ?

Cette aventure reprend les mécanismes de jeux des «escape game». C'est à dire que les règles ne sont pas explicites. C'est au joueur de deviner ce qu'il doit faire en examinant les éléments qui lui sont présentés.

Rien en dehors de ces éléments n'est nécessaire pour résoudre les énigmes. Soyez observateur, le décor urbain dissimule également des indices.

Quest ce que c'est une Reality Quest ? Une escape game en extérieur !
nouveau paragraphe

Découverte du patrimoine

L'aventure est basée sur des personnages, documents et faits historiques ayant un rapport avec la ville de Toulouse.

Vous allez parcourir la vieille ville et découvrir des lieux iconiques tel que le pont neuf enjambant la garonne, la Daurade, le quartier d'Esquirol, la place du Capitole ou encore les hotels particuliers de la renaissance. Vous aurez l' occasion de visiter le couvent des Jacobins, les musée des Augustins ou encore la Basilique de Saint Sernin.

Vous découvrirez l'histoire de la ville en rencontrant de personnages tels que l'architecte Nicolas Bachelier, le roi wisigoth Theodoric 1er, l'évêque Saint Sernin, le richissime Jean de Bernuy, le comte Raymond de Toulouse ou encore Tholous le roi des Volques.

Monuments et patrimoine de Toulouse
nouveau paragraphe

Commencer l'Aventure

Une fois que chaque membre de votre équipe a téléchargé l'application, rendez-vous à la station de métro Esquirol (Ligne A).

Voir la Carte

Lorsque vous êtes arrivé au lieu de rendez-vous, ouvrez l'application et appuyez sur le bouton :

«Que l'aventure commence !»

L'aventure s'effectue ensuite entièrement hors ligne. Vous n'aurez pas besoin de connexion internet durant la partie.

toulouse

Les Faits Historiques

bibliothèque bibliothèque
Découvrez les éléments historiques qui ont servi à écrire cette aventure.

L’histoire de Toulouse en 5 minutes

Epoque Celtique

Bien que les bords de la Garonne soit occupés depuis paléolithique, les premiers habitants connus font partie de la tribu celte des Volques Tectosages. Ils sont à l’origine nomade et peuplent la région de la Bohème. Au IIIème siècle avant JC, Ils participent à la Grande Expédition, campagne militaire ou des armées celtes envahissent la Grèce et pillent le sanctuaire de Delphe. Ils amassent un incroyable trésor composé d’or pur. Ils se sédentarisent ensuite au IIIème siècle avant JC sur les berges de la Garonne où ils construisent des Oppidum.

Reconstitution de la vieille Toulouse
Reconstitution de la vieille Toulouse

Lorsque les Romains s'installèrent dans la région, ils s’allièrent au Volques pour maintenir la paix. Lorsque les teutons envahirent la région en 106 av. J.-C, la ville fut conquise par traîtrise et pillée par le général Romain Quintus Servilius Caepio. D’après la légende, 70 tonnes d’or furent dérobées. Sur le chemin du retour vers Rome, l’armé fut attaqué par des bandits et personne ne sait ce que ce trésor est devenu.

Epoque Romaine

La ville prospéra grâce au commerce du vin et comptait une population de 15000 habitants au IIème siècle. Un mur de 12 mètres de haut ceinturait alors l’enceinte de la ville. La ville est réputée dans l’empire Romain à cause de son école de rhétorique.

Reste des murs antiques de la toulouse antique
Reste des murs antiques de la toulouse antique

Moyen Âge et chrétienté

La ville est conquise par Wisigoth en 460 et Toulouse devint leur capitale. A cette époque le christianisme prend son essor avec la construction de la basilique Saint-Sernin, de la cathédrale Saint-Étienne, de l'église de la Daurade ou encore de l'église Saint-Pierre-des-Cuisines. Sous l’influence de ses souverains d’origine germanique l’Arianisme fait une percée. Dans cette doctrine chrétienne, Jésus Christ n’est que le fils de dieu mais pas dieu lui-même.

Royaume Wisigoth
Royaume Wisigoth

Les Temps modernes

Le XVème siècle est marqué par l’âge d’or de Toulouse avec le commerce du pastel, une plante qui permet de donner la couleur bleu aux draps de luxe. Les marchands de la ville s’enrichissent considérablement. De nombreuses réalisations architecturales de la ville ont été réalisées à cette époque. Les deux siècles suivants seront plus sombres avec le massacre de protestants et plusieurs épidémies de peste. La Révolution française a pour conséquence l’abolition de l’administration de la ville par les capitouls qui est remplacé par une mairie.

Fabrication du pastel des teinturiers
Fabrication du pastel des teinturiers

Au cours du XXème siècle, Toulouse accueille plusieurs vagues d’immigration de populations italiennes et espagnoles fuyant le régime fasciste de leur pays d’origine. Aujourd’hui, la ville connaît une forte croissance avec 15000 nouveaux habitants chaque année. Son économie est florissante grâce notamment au secteur de l'aéronautique avec Airbus et l’industrie spatiale.

Chapitre I : L’hôtel d’Assézat

L’hôtel d’Assézat

Ce bâtiment a été construit pendant l’âge d’or du commerce de la pastel durant la Renaissance au XVIème siècle. Il fut construit par l’architecte Nicolas Bachelier pour Pierre d’Assézat, un riche marchand de pastel. Ce bâtiment est une des premières constructions du style classique Français. Ce style fut inventé pour magnifier Louis XIV. Cette architecture s’inspire des canons esthétiques de l’antiquité avec une recherche de symétrie, de lignes simples où les détails répondent avec harmonie à l’ensemble.

Cour intérieur de l’hôtel d’Assézat
Cour intérieur de l’hôtel d’Assézat

La cour est réalisée en brique mais le décor est en pierre créant ainsi un effet esthétique. Deux des côtés de la cour comportent une élévation à trois niveaux superposant les trois ordres classiques (ordre ionique, ordre dorique, ordre corinthien) typiques de la renaissance.

Les trois ordres classiques
Les trois ordres classiques

Nicolas Bachelier

Fils d’un architecte toulousain, il se rend très jeune en Italie, à Rome et à Florence, pour se perfectionner. Il suit notamment l’enseignement de Michel Ange. A son retour, un conseiller du parlement de la ville lui confie la construction d’un hôtel particulier. Il ajoute des éléments inspirés par la renaissance italienne. Son travail fait impression. Par la suite, les notables de la ville firent appel à ses services pour leur construction. Il fut célébré à sa mort comme le plus grand architecte de la ville.

Nicolas Bachelier
Nicolas Bachelier

Taranis

Taranis est un des dieux majeurs du panthéon Celte. Il est souvent représenté avec une roue solaire. Selon les interprétations, elle symbolise le passage des saisons ou encore la roue du char duquel le dieu envoie des éclairs depuis le ciel. Il est souvent accompagné d’un cheval, d’un serpent ou d’un aigle afin de transporter les âmes des défunts vers l’autre monde. Il fut ensuite associé au dieu Jupiter lors de l’assimilation des celtes par les romains. Ses adorateurs utilisaient la roue solaire comme talisman.

Représentation de Taranis et de sa roue solaire
Représentation de Taranis et de sa roue solaire

Chapitre II : Rue saint Rome

Maison à colombage

Cette maison a été construite au XVIème siècle. A Toulouse le colombage porte le nom de corondage, plus de deux cent maisons en comportent actuellement dans la ville. Ce type de construction apparaît dans l’antiquité Romaine puis se propage en France durant le Moyen ge. L’ossature est en bois et les murs sont remplis par du torchis, du plâtre ou des briques. Les poutres en croix ont une signification : elle représente la croix de Saint André, un martyr chrétien crucifié sur une croix en X. Il assure la protection de la demeure contre les incendies. La croix a une seconde signification, le X est aussi un signe multiplié qui symbolise la fécondité.

Maison à Colombage

Théodoric 1er

Au Vème siècle, les Wisigoths sont envoyés par Rome en Gaule pour combattre d’autres envahisseurs barbares. Ils reçoivent l’Aquitaine en récompense de leur service et se sédentarisent. A la mort de leur général, Théodoric est élu roi par les nobles et il établit sa capitale à Toulouse. Il conduit son armée en hispanie et annexe plusieurs royaumes. Il connut la mort lors de sa participation à la bataille des champs catalauniques, grande bataille marquant la fin de l’antiquité : Une coalition entre les Romains et plusieurs royaumes barbares (Wisigoth, Burgonde, Francs) stoppa dans le nord de la France l’invasion des armées d’Attila le Hun.

Théodoric 1er et son frère Odoacre
Théodoric 1er et son frère Odoacre

Le Code d'Euric

Euric est le fils de Théodoric 1er. Il hérite de la couronne des Wisigoths après l’assasinat de ses deux frères aînés. Afin de renforcer la cohésion de son royaume composé de peuples différents (Celte, Romain, Germain), Euric met en place un important code de lois qui comporte 330 chapitres. Il sera largement diffusé en Europe de l’ouest et pose les bases de la législation médiévale. Les relations entre vassaux et seigneurs sont codifiées. Les esclaves deviennent des serfs. Afin d’éviter les vengeances entre famille, les meurtres et mutilations sont réparables contre une rétribution financière standardisée.

Codex d'Euric
Codex d'Euric

Chapitre III : Place de la Daurade

Port de la Daurade

La place de la daurade tire son nom de l’occitan « daurado » qui signifie doré. Il y a 1500, une église en l’honneur de la vierge marie fut construite en ce lieu. Une mosaïque dorée ornait alors son intérieur. Depuis le Moyen ge cette place était utilisée comme port commercial. C’était également l’endroit où on pouvait trouver les marchands de sable : le sable était ratissé au fond de la Garonne puis mélangé à de la chaux pour fabriquer du ciment. Le glacier en contrebas, était l’ancienne morgue. Il servait à entreposer les cadavres des noyés repêchés dans la Garonne.

Bateaux lavoirs
Bateaux lavoirs

Saturnin de Toulouse

Également connu sous le nom de saint Sernin, Saturnin est le premier évêque de Toulouse. Au IIIème siècle, il fut envoyé par le pape pour évangéliser la Gaule. Alors qu’il passait devant un temple Romain, des prêtres païens lui demandèrent d'honorer l'empereur en lui sacrifiant un taureau. Son refus valut à Saturnin d'être attaché au taureau du sacrifice. Le taureau descendit à toute allure les marches du temple traînant derrière lui l'évêque. Sa tête explosa sur les marches. La rue que prit le taureau ensuite fut nommée en référence à cet évènement, rue du Taur.

Meutre de Saturnin
Meutre de Saturnin

Chapitre IV : l'hôtel de Bernuy

Portail de l’hôtel de Bernuy

L’hôtel de Bernuy fut construit au XVIème siècle et marque l’entrée de Toulouse dans la renaissance. Le portail est de style gothique flamboyant. Ce style se caractérise par l’utilisation de soufflet et de mouchet qui rappelle la forme du flame.

Style Flamboyant
Style Flamboyant

On peut voir sur le portail des bustes sculptés dans quatre médaillons : Jean de Bernuy, sa femme et ses deux enfants. Au milieu des angelos SI DEUS PRO NOBIS est gravé. C’est la devise de la famille Bernuy qui signifie « Si Dieu est avec nous, qui sera contre nous ? ».

Jean de Bernuy

La famille de Bernuy, d’origine Espagnol, s’installe à Toulouse au XVème siècle. Alors que le marché du pastel était florissant, Jean de Bernuy en achète d'importantes quantités pour contrôler le marché. Il réinvestit tous ses gains dans le foncier, en achetant châteaux et domaines. Il devient ainsi extrêmement riche. En 1525, François 1er est fait prisonnier par Charles Quint. Le monarque espagnol exige le duché de Bourgogne en échange de la libération du roi Français. Jean de Bernuy intervient en payant une rançon de deux millions d’écus, ce qui lui valut un immense prestige.

Jean de Bernuy
Jean de Bernuy

Le pastel Toulousain

Le mot “bleu” apparaît au Moyen Âge. Auparavant, cette couleur était désignée comme une nuance de vert, de blanc ou de noir. Cette couleur étant extrêmement rare dans la nature, aucun mot ne la désigne dans la plupart des langues primitives. Cette couleur est également difficile à obtenir comme teinture, elle est donc utilisée en draperie de luxe. En Europe, les teinturiers utilisent le pigment extrait d’une plante appelée Guède ou Pastel des teinturiers. Cette plante pousse principalement dans le midi toulousain. Sa culture assura la richesse des marchands locaux jusqu’à ce que fut découverte au XVIème siècle en amérique du Sud l’indigo, une plante plus facile à cultiver et plus riche en pigment bleu.

Extraction du pigment de la pastel
Extraction du pigment de la pastel

Chapitre IV : Place du Capitole

Place du Capitole

Les bâtiments bordant la place datent du début XIXème siècle et sont de style néo-classique. Ce style apparaît à la suite de découverte d'importants sites archéologiques antiques comme Pompéi. Il se différencie donc du style classique en étant plus proche des réalisations antiques. Il s’oppose aux précédents styles en vigueur, baroque et gothique, par la faible utilisation d’ornementations et de reliefs sculptés.

La première construction du Capitole fut ordonnée lors de la mise en place du système de Capitoulat au XIIème siècle. Dans ce système la ville est dirigée par une assemblé de magistrat, les Capitouls. Ils sont élus chaque année par le quartier qu’il représente. Ils deviennent alors automatiquement nobles et jouissent d’une certaine autonomie par rapport au pouvoir royal. Leur pouvoir ne se limite pas qu’à la ville mais s’étend sur toute la région alentour. Leurs attributions sont très larges : services municipaux, pouvoir judiciaire ou encore commandement militaire.

Dynastie Raimondine, comtes de Toulouse

Au IXème siècle, Le duc d’aquitaine entre entre guerre contre le Roi de france. Raymond, alors comte de Rouergue, soutient ce dernier et reçoit le comté de toulouse à la victoire. Il devient Raymond 1er et fondateur de la dynastie raimondine en devenant le premier comte héréditaire de Toulouse. Raymond IV s’illustre lors de la première croisade en commandant une des 4 armées. Il se taille un fief en orient en créant le comté de Tripoli.

La croix occitane

La croix occitane est aussi appelée croix clechée. Elle apparaît au IXème sur l’armoirie de Raymond comte de Toulouse, mais son origine demeure mystérieuse. Parmi les hypothèses, cette croix pourrait provenir de la roue solaire celte, attribut de la divinité Taranis. Le symbole aurait été utilisé par la tribu celte des Volques au IIIème siècle av JC. Les douze pommettes dorées représenteraient les douze mois de l’année, symbolisés par les signes du zodiaque apposées au centre de la place du capitole.

Armoirie du comte de toulouse
Armoirie du comte de toulouse

Les Volques

Les volques tectosages sont un peuple celte nomade originaire de Germanie. Au IIIème siècle avant JC, ils participent à la « grande expédition » : un groupe coalisé de tribus celtes envahissent la Thrace, la Macédoine et la Grèce, profitant du délitement de l’empire d’Alexandre le Grand. Les Volques pillent de nombreux temples, dont le célèbre temple d'Apollon à Delphe, et emportent leur butin jusque dans le Sud de la France. La légende raconte que l’or volé lors de ces pillages est maudit par les dieux. La fraction qui fonde l'actuelle cité se font appeler les Tolosate.

Migration des Volques
Migration des Volques

Chapitre V : Le Musée des Augustins

Le Musée des Augustins

Le bâtiment longeant la rue Alsace Lorraine a été construit au XIX siècle. On peut voir gravés sous les arches la liste des artistes exposant dans le musée. Le reste du musée est abrité dans l’ancien couvent des Augustins bâtit au XIVème siècle.

Quintus Servilius Cæpio et l’or maudit de toulouse

Au IIIème siècle av JC, lors de la grande expédition, coalition celtique envahissant la Grèce, les Volques pillent le temple de Delphe et s'emparent de 70 tonnes d’or. Ils s’établissent ensuite sur les bords de la Garonne et fondent la ville de Toulouse. Un siècle plus tard, le général romain Quintus Servilius Cæpio s’empare de la ville et récupère le butin des Volques. Alors qu’il ramenait l’or maudit à Rome, des brigands s’attaquèrent au convoi. Le général fut accusé par le sénat romain d’avoir commandité cette attaque pour s’emparer du trésor. Suite à cette accusation, il fut condamné à l’exil.